Les électeurs dionysiens ont choisi le rassemblement à gauche

« On n’a pas eu la participation qu’on espérait, les électeurs de droite ne sont pas allés voter. On est déçus. » C’est par ces mots consternants que la candidate d’Europe Ecologie Les Verts et du PS a analysé sa défaite dans Le Parisien du lundi 28 mars (cahier 93, page IV).
Publicités

Fatima Laronde, l’autre droite.

Fatima Laronde, candidate d’Europe Ecologie les verts et du parti socialiste dans le canton de Saint-Denis N-O a déposé sa candidature pour le deuxième tour, alors même qu’elle était devancée par la candidate du Front de Gauche, Florence Haye. Dans son communiqué de presse, elle le justifie par la situation locale en des termes particulièrement durs à l’égard de la municipalité, à laquelle des membres d’Europe-Écologie participent pourtant. Le Parti de Gauche condamne très fermement le maintien de cette candidature. Lire la suite

LE PARTI DE GAUCHE APPELLE AU RASSEMBLEMENT AUTOUR DE FLORENCE HAYE

Au premier tour des élections cantonales à Saint-Denis (canton Nord-Ouest), Florence Haye obtient 31,24% des voix. La candidate du Front de Gauche confirme son score par rapport à 2004 (31,22%). Preuve en est que les Dionysiens aussi comptent sur les forces de l’Autre Gauche pour répondre à leurs préoccupations !

Face à l’urgence démocratique, comme en atteste le taux d’abstention (71,44%), le Parti de Gauche appelle à la mobilisation de toute la gauche autour de la candidate arrivée en tête au premier tour.

Le PS et EELV ont tout misé sur leur alliance pour ravir le siège de Florence Haye. Cela ne leur a pourtant pas permis d’améliorer leurs résultats additionnés : 26,96% en 2011 contre 26,20% en 2004. La configuration au second tour sera donc la même dimanche prochain qu’il y a sept ans.

L’UMP, à force de banaliser les idées de l’extrême-droite, voit son score divisé par trois au profit du Front National, qui obtient 18% des voix. Face à l’extrême-droite, c’est donc Florence Haye qui se retrouve en tête de la gauche.

Afin de ne pas laisser le Front National être l’arbitre du second tour, le Parti de Gauche appelle le PS et Europe écologie à se désister, comme leur candidate s’y est engagée durant sa campagne.

A Saint-Denis, le 20 mars 2011